Sophie Bretagnolle

Présentation:

Sophie, Bretagnolle, Université du Québec à Montréal (UQAM) et Paris-Sorbonne (Paris IV)

Membre du LEIPS depuis 2017

sophie.bretagnolle@gmail.com

Parcours:

Licence parcours philosophie et parcours logique, Master spécialité philosophie et société – Paris I. J’ai rapidement orienté mes intérêts de recherches vers l’écologie, tant d’un point de vue politique que scientifique. Aujourd’hui, je suis doctorante en co-tutelle sous la direction de Mme. Anouk Barberousse à Paris IV et de M. Christophe Malaterre à l’UQAM en philosophie de l’écologie.

Intérêts de recherche

Le sujet de mon doctorat porte sur le concept de service écosystémique. Celui-ci est défini comme les bénéfices que les humains tirent des écosystèmes (pollinisation, purification de l’air, production de bois, etc.) Il soulève des enjeux à la fois scientifiques et politiques, ce qui reflétait à la fois mon parcours philosophique et la conception que j’ai des enjeux en écologie.

Initialement, je me suis intéressée à la place de la science en politique et en démocratie en général. C’est pourquoi, les questions liées au domaine de l’expertise scientifique et aux initiatives citoyennes guident une grande partie de mes réflexions sur l’écologie. Par ailleurs, le libéralisme et l’utilitarisme, en particulier, sont deux concepts de philosophie politique que je mobilise régulièrement.

Aujourd’hui, j’ai davantage approfondi mes recherches en philosophie des sciences notamment avec l’approche pluraliste, l’épistémologie féministe et plus anciennement avec le domaine STS (Sciences, Technologies et Société).

Mon parcours professionnel m’a permis par ailleurs de me familiariser avec les domaines de l’agriculture et de la préservation de la biodiversité. Ils me permettent d’adopter une approche pragmatique ancrée dans le contexte mondial contemporain.

Autres intérêts:

Dessin, Animation, Musique ; Boxe Anglaise, Muay Thai ; Grèce Antique, Japon ; Ecologie, Environnement