Ghyslain Bolduc

Étudiant au doctorat en philosophie, Université de Montréal

Parcours

Je poursuis (2016 en cours) mon doctorat en philosophie à l’Université de Montréal sous la supervision de François Duchesneau.

GBolduc_LEIPS

 

Ma thèse a pour intitulé :

« Préformation et épigenèse en développement : une analyse épistémologique de l’Entwicklungsmechanik et de l’ère postgénomique ».

Je suis également titulaire d’un (2007) baccalauréat en philosophie et lettres françaises à l’Université d’Ottawa, et d’une (2010) maîtrise en philosophie à l’Université d’Ottawa, sous la supervision de Sonia Sikka, pour laquelle j’ai soutenu la thèse suivante : « La pensée nietzschéenne comme métabiologie : influences et dépassement des darwinismes ».

Intérêts de recherche

Mes recherches présentes sont focalisées sur la structuration des théories en biologie développementale et s’affairent au traitement des problématiques épistémologiques qu’elle suscite.

L’étude de l’opposition conceptuelle entre la préformation et l’épigenèse, particulièrement à l’occasion de la naissance de l’embryologie expérimentale, se trouve au centre de mes recherches doctorales. Trois points tournants de cette trajectoire conceptuelle sont analysés :

(1) la réforme mécaniste de l’histoire développementale (Entwicklungsgeschichte) par Ernst Haeckel et Wilhelm His;

(2) la création d’une physiologie du développement (Entwicklungsmechanik) par Wilhelm Roux, et sa progression grâce aux contributions de Hans Driesch, Oscar Hertwig et August Weismann;

(3) l’émergence de l’ère postgénomique, soutenue par une compréhension croissante des réseaux de régulation génétique et de l’hérédité extra-génomique. Je défends l’idée que cette dichotomie classique sert, dans chaque contexte étudié, de cadre heuristique permettant la formulation d’hypothèses rivales et contribuant à la progression des théories du développement.

Je cultive également un intérêt marqué pour les questions méthodologiques en philosophie des sciences et en histoire des sciences. Enfin, j’aborde par une perspective historique des problématiques thématiques de la philosophie de la biologie, telles la téléologie, l’émergence, le déterminisme génétique, ou encore l’information.

Publications

  1. Bolduc, G. « Mirko Grmek et la méthode en histoire des sciences: à la défense de la reconstruction rationnelle » in Pierre-Olivier Methot (Eds.) (2016, à venir) Concepts et méthode dans l’œuvre de Mirko Grmek, Paris : Matériologiques.

  2. — (2011). « L’appropriation critique d’Aristote par Diodore », Gnosis, vol. 12, no. 1.